Zaacom à la rescousse des sites Penguin-pénalisés

De nouveauté en nouveauté, le monde du web ne cesse d’évoluer et les métiers autour de lui aussi. À la découverte des professions 2.0, l’agence web RIA Création vous propose d’en savoir plus sur Zaacom, une équipe spécialisée dans le sauvetage des sites pénalisés par Google Penguin (entre autres).

Logo de l'agence de référencement Zaacom

Zaacom est une agence web spécialisée dans le référencement, les relations de presse sur le web et l’audit Search Engine Optimization. Dans ce domaine, l’équipe se propose d’analyser votre comportement SEO, ce que vous faites pour augmenter la notoriété de votre site. À force de travailler le référencement, les spécialistes SEO acquièrent des connaissances spécifiques qui leur permettent de juger si vous avez la bonne méthode ou non. Dans ce dernier cas, des solutions vous sont proposées afin de rectifier le tir et retrouver un bon Page Ranking, notamment à l’aide d’un référencement naturel efficace qui évite la suroptimisation. Mais parfois, il peut s’agir d’autre chose…

Certains utilisateurs qui pensent suivre les bonnes pratiques voient parfois leur position chuter un beau jour, d’un coup. L’algorithme Penguin est censé visiter mensuellement les sites pour vérifier le respect des règles, cela peut donc vous tomber dessus du jour au lendemain. Si vous ne savez pas ce que vous avez mal fait (suroptimisation, mauvaise pratique ou même dénonciation), Zaacom est là pour vous sauver.

Nous vous avons souvent parlé des attitudes borderline de Google, entre société cool dévouée à la diffusion libre de la connaissance et glouton avide du contrôle de données. Le dernier algorithme du moteur de recherche, Penguin, a été conçu pour punir les sites qui ne suivent pas les bonnes pratiques du net. Ces règles semblent de bon sens, mais il peut arriver que des webmestres amateurs s’essaient à de vieilles techniques comme le bourrage de mots-clefs non pertinents dans les balises et le contenu (allez, j’essaie, ça peut marcher chuis sûr), d’où la nécessité d’un service de nettoyage (flicage ?). Voici un petit rappel de ces règles, citées par Google lui-même dans ses pages d’assistance aux webmestres (pas si mauvais, Google nous dit quoi faire et ne pas faire) :

  • On bannit le contenu généré automatiquement (extraits d’œuvres, copies sans queue ni tête…)
  • On évite les échanges de liens abscons (commenter à tout crin simplement pour glisser un lien en signature par exemple) et on les supprime quand on en reçoit
  • On ne crée pas une version du site pour les Google bots et une pour les vrais internautes
  • On ne redirige pas les internautes sans bonne raison (avoir changé de nom de domaine…)
  • On ne cache pas des mots-clefs et des liens (mettre noir sur noir en footer)
  • On ne fait pas de pages satellites pour rameuter les visiteurs
  • On ne plagie pas, du moins sans augmenter et améliorer le contenu original
  • En cas de partenariats, on fait en sorte que ce soit utile pour les utilisateurs
  • On choisit des mots-clefs pertinents et on n’en bourre pas les pages
  • On dit non aux pop-ups et autres techniques qui obligent l’utilisateur à lutter parmi les pubs pour accéder à ce qui l’intéresse
  • On annonce simplement de quoi on traite, sans essayer de rattacher grossièrement la page à un autre sujet plus pourvoyeur de visites
  • Google n’accepte que « sur dossier » les requêtes automatiques

Ce n’est que la marche à suivre que Google veut bien que nous sachions, mais encore une fois cela semble évident. Tout travailleur du web est aussi un utilisateur, et sait à quel point c’est agaçant de tomber sur une page en pensant y trouver l’information voulue alors qu’il n’y a qu’un tas de mots-clefs dissimulés, sans parler des spams reçus sur un blog. Pour faire simple et éviter le martinet de Google (vous retrouver en 50e page), faites votre site comme vous aimeriez trouver les autres. Après tout, c’est ce que Google veut aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *