Facebook – Réflexions sur l’entrée en bourse

Vendredi dernier marqua le jour tant attendu par nombre d’investisseurs dans le monde. L’introduction en bourse de Facebook, le réseau social aux 900 millions d’utilisateurs s’est déroulée, non sans accroc, pour enregistrer tout de même un nouveau record : près de 576 millions d’échanges en une journée.

1. Facebook – L’histoire d’un succès

Facebook, qu’il n’est plus besoin de présenter tant sa popularité est importante, a été créé en 2004 par Mark Zuckerberg et une poignée d’amis à lui. Depuis, le nombre d’utilisateurs n’a cessé d’augmenter. Il y en avait 1 million à la fin de l’année 2004, 12 million en 2006… Il y en 900 millions aujourd’hui ! Cette croissance, exponentielle s’il en est, a fait de Facebook une immense communauté regroupant près d’un terrien sur sept. Remarquable. Rapidement, la jeune société a trouvé comment rentabiliser ses nombreux utilisateurs, en abusant de publicités notamment, et en permettant à tout un écosystème d’exister autour d’elle : Zynga (les célèbres jeux) a eu une croissance fulgurante et elle le doit à Facebook et à sa communauté, c’est un exemple parmi tant d’autres.

2. Investir dès aujourd’hui ?

De nombreux investisseurs dans le monde ont enchéris sur les actions Facebook depuis vendredi dernier. Ces derniers espèraient gagner beaucoup en un seul jour, ou bien comptent investir sur le moyen ou le long terme. Le prix de départ de l’action a été fixé à 38$ (environ 30€), ce qui pourrait valoriser l’entreprise à quelques 100 milliards de dollars ! (Soit plus que HP et Dell réunis !) Une valeur qui placerait l’entreprise en tête des introductions pour les entreprises technologiques, et troisième toutes catégories confondues.

3. Investir dans Facebook – Quelques Retenues

Aucun spécialiste ne s’attend à une baisse, on évitera donc sans doute des scénarios à la Zynga. Mais l’effervescence anticipée par certains (qui prétendaient que l’action verrait sa valeur augmenter de 50% ou plus dès aujourd’hui) est en fort contraste avec des analystes bien plus réservés, qui pensent que l’augmentation aura bien lieu mais restera aux alentours des 10% Ces derniers avaient bel et bien raison, mais étaient encore loin du compte, car l’entrée en bourse de Facebook a été assez décevante, avec une progression de 0,61% seulement, pour finir la séance de vendredi à 38,23 dollars. Pour ce qui est du moyen et du long terme, les analystes sont par contre tous d’accord sur le fait qu’il va falloir que Facebook trouve des moyens de rentabiliser davantage sa communauté… Sans quoi une telle valorisation paraîtrait injustifiée.

Zynga ou Groupon sont deux exemples où la folie des débuts a laissé place à un triste paysage. Ainsi, Zynga par exemple avait connu une forte croissance le jour de son introduction, mais juste avant la clôture elle accusait finalement une baisse de 5% ! Groupon a lui aussi beaucoup déçu les investisseurs et a du mal à connaître un trimestre bénéficiaire tant les mauvais chiffre s’accumulent. Pourquoi donc Facebook serait épargné ? Certains éléments font réfléchir.

4. Investir dans Facebook – Les risques

Au dernier trimestre par exemple, Facebook et ses résultats ont déçu eux aussi. Le modèle publicitaire connaît quelques failles : la majorité des accès au réseau social a maintenant lieu depuis les smartphones et autres gadgets mobiles. Malheureusement, sur ces appareils nomades, il n’y a pas de publicité ! Facebook a donc des difficultés à valoriser son immense communauté. General Motors a ainsi décidé de retirer ses publicités sur le site social, trouvant ces dernières peu rentables. Facebook a perdu ici un ami précieux… Facebook va aussi devoir beaucoup embaucher cette année, et va donc devoir puiser dans ses réserves, déjà amoindries par le rachat d’Instagram pour 1 milliard de dollars, rachat où les analystes ont eu du mal à tomber d’accord. Coup de génie selon certains, absurdité selon d’autres.

Cependant, la société est en train d’expérimenter des options payantes en Nouvelle-Zélande (possibilité de faire apparaître ses statuts en tête dans le fil d’actualité moyennant finance), et va investir encore plus massivement dans l’innovation, dit-elle, pour mettre au point des moyens de rentabiliser sa base de clients.

Quoi qu’il en soit, pour les créateurs de sites internet, les référenceurs et autres web-marketeurs, Facebook demeure un excellent moyen de communiquer, d’étendre son réseau de contact, et bien entendu, de faire bénéficier à nos sites internet de tous les bénéfices du référencement social.

Entrée en bourse de Facebook : Bilan

Il vous appartient d’investir dès aujourd’hui ou d’attendre un peu que l’euphorie passe. Nous espérons vous avoir éclairé et vous avoir fourni les éléments qui vous permettront de choisir. Que déciderez-vous ? N’hésitez pas à laisser un commentaire pour nous le dire 😉

Et au passage, tant que nous sommes sur le sujet, si vous souhaitez suivre nos actualités sur la création de site internet, le référencement naturel et social, et tout ce qui va autour, nous vous invitons à suivre notre page Facebook :

Suivre RIACréation sur FacebookAuteur : Jérôme Chaaban

Ce contenu a été publié dans Facebook, Référencement Social par Jerome, et marqué avec , , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos de Jerome

Rédacteur pour le blog de l'agence Web niçoise RIACréation depuis Juin 2012, je suis un passionné d'actualité et de nouvelles technologies (et donc surtout d'actualités high-tech !). J'ai 21 ans et étudie actuellement à l'école d'ingénieurs des Mines de Douai où j'entre en deuxième année en Septembre 2012. Eh oui, bien qu'originaire de ma chère région PACA, j'ai choisi délibérément de rejoindre une école nordiste ! Il en faut bien quelques uns, des inconscients. Côté loisirs, j'aime beaucoup les sports nautiques, la montagne et toutes les activités sportives en général. J'aime aussi faire la fête, voyager, écrire. Enfin voilà en quelques mots ce que je pouvais dire de moi :) A bientôt pour de prochains articles !

One thought on “Facebook – Réflexions sur l’entrée en bourse

  1. Ping : Facebook : 1 milliard d'utilisateurs, 1 million de problèmes | Blog de RiaCréation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *