L’innovation Facebook : vers un langage télépathique et universel ? -1

À l’occasion de sa conférence annuelle des développeurs – mardi et mercredi – l’équipe de Facebook a lâché sa dernière bombe en date. L’idée : développer la télépathie entre les machines et les hommes. Imaginez que bientôt, on puisse naviguer sur la Toile et écrire sur son smartphone, tablette ou ordinateur sans toucher à un clavier, sans même utiliser une application de reconnaissance vocale.

L'application Facebook sur un smartphone.

https://pixabay.com/fr/users/geralt-9301/

Selon Facebook et Regina Dugan, ancienne directrice de la DARPA (laboratoire de recherche et développement du Pentagone), ce fantasme n’est pas tant hors de portée qu’on le croit. À l’agence web, vous imaginez bien que le développement de nouvelles technologies nous fascine, alors on vous en touche un mot entre deux créations de sites web.

100 mots à la minute

Le rapport entre Mark Zuckerberg et Regina Dugan ? Il est simple. Le papa de Facebook a créé le laboratoire de recherche Building 8, et y a placé la férue de technologie l’an dernier. Building 8 est un peu de la même trempe que le Laboratoire X de Google, qui héberge ses projets futuristes et secrets, et pour lequel Regina Dugan a œuvré également. Pour l’heure, les équipes du labo de Facebook cravachent sur six projets – que l’on sache – dont surtout un a été détaillé.

Dugan vise la possibilité, d’ici « quelques années », de dicter par la simple pensée l’écriture d’une centaine de mots à la minute, à une machine (voir un extrait de son intervention ici). Actuellement, les chercheurs de l’université de Stanford (Californie) ont permis à une femme paralysée d’inscrire sur un ordinateur une huitaine de mots à la minute. Cela, lettre par lettre et grâce à une électrode implantée directement dans son cerveau.

Langage universel

L’ambition de Building 8 va bien au-delà. Il s’agirait d’atteindre la centaine de mots par minute, sans chirurgie. Simplement grâce à des capteurs intégrés à une casquette ou un bandeau. Facebook fera le point sur ce projet dans deux ans. Mais il ne se résume pas à écrire des mots. Plus que de simples vocables, cette technologie serait capable de saisir le concept du mot auquel on pense, et de le matérialiser dans n’importe quelle langue. Ce moyen de communication deviendrait universel, serait basé sur les idées, sans qu’on ait à se préoccuper du langage.

On poursuit ce raisonnement dans le prochain article du blog de RIA Création, avec quelques données étonnantes sur le cerveau humain. Suivez-nous sur Facebook pour ne rien manquer de notre actu !

Parmi les sources :
http://plus.lefigaro.fr/tag/f8
http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2017/04/20/32001-20170420ARTFIG00100-facebook-travaille-sur-la-telepathie-entre-les-ordinateurs-et-les-hommes.php
http://www.20minutes.fr/sciences/2052967-20170419-dicter-pensee-defi-labo-secret-facebook-baptise-building-8
À lire sur Numerama : Facebook croit à la communication télépathique pour faire disparaître la barrière de la langue
http://www.leparisien.fr/high-tech/facebook-veut-lire-et-ecrire-vos-pensees-19-04-2017-6868863.php http://www.lopinion.fr/edition/economie/regina-dugan-l-artillerie-lourde-chez-facebook-100896

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam