Recherche « agence web sachant référencer »

Aujourd’hui, RIA Création se penche finalement sur l’aspect référencement du Graph Search de Facebook, ce nouvel outil marketing à ne pas négliger si vous êtes une entreprise présente sur la toile et que vous vous vous souciez de votre e-réputation.

Le Graph Search, c’est ce nouveau module de recherche révolutionnaire que Facebook a récemment lancé sur la version « anglais US » du réseau social et qui ne devrait pas tarder à débarquer en France. Nous vous en avons expliqué le fonctionnement ainsi que ses conséquences sur les informations publiques des utilisateurs du réseau social dans un article précédent. Si vous avez raté la leçon, c’est par ici. Vous pouvez également regarder cette petite vidéo didactique dans laquelle Olivier Clairouin et Martin Vidberg illustrent très bien la chose (en patates).

Jusque-ici, le Graph Search (GS) se cantonne à rassembler le contenu public de vos amis (même si Facebook a une vision plutôt élargie du terme « ami »). Cependant, la finalité ultime que vise le GS est déjà connue de tous les spécialistes web : devenir un  moteur de recherche à part entière. Et c’est là que la fonctionnalité éveille notre intérêt, pour des raisons plutôt évidentes : en tant qu’agence web experte dans le référencement internet, nous étudions les différentes manières de référencer un site web dans les moteurs de recherche afin d’en maximiser la visibilité. À présent, outre Google, Bing et assimilés, le GS de Facebook va devenir le centre de toute notre attention.

Nous savions déjà que les moteurs de recherche tels que Google prenaient en compte certaines données émanant des réseaux sociaux dans leurs calculs de référencement. Désormais, avec l’arrivée du GS, une nouvelle ère de communication sur les réseaux sociaux débute. À nous, agences web, de prendre les mesures nécessaires pour adopter la bonne stratégie afin d’optimiser les pages voulues !

SMO et référencement naturel

Depuis quelques temps, un nouvel acronyme est venu s’ajouter au SEO (Search Engine Optimization) bien connu des spécialistes du référencement, le SMO : Social Media Optimization. Le SMO n’est par définition pas très différent du SEO puisqu’il vise le même résultat : améliorer le référencement internet d’une page, mais en favorisant la diffusion de son contenu via les réseaux sociaux. Son mode de fonctionnement est aussi analogue au SEO : il consiste à choisir des mots-clefs pertinents, rédiger un contenu clair et limpide, insérer des liens, observer la concurrence et analyser les comportements de recherche. L’objectif du SMO est que les utilisateurs d’un réseau social aient envie de cliquer sur le lien de votre publication, qu’ils lisent votre article et qu’ils trouvent son contenu tellement intéressant qu’ils aient envie de le partager avec le monde. Bon, d’ici à ce que le monde entier lise vos publications et que Google vous place en première position, il y a encore du travail. Commencez déjà par lire et appliquer nos recommandations pour une publication bien visible sur Facebook.

En bref, ce n’est plus un secret, la notoriété sociale d’une entreprise sur les réseaux sociaux (qui se compte en nombre de fans, de commentaires, de « Like », etc.) est prise en compte dans les algorithmes de Bing et Google, et influence le référencement naturel de l’entreprise (si ce sont les ingénieurs desdits moteurs de recherche qui le disent…). Il est donc important pour votre e-réputation de bien gérer votre présence sur les réseaux sociaux ; d’autant plus qu’il s’agit de moyens de communiquer et de promouvoir gratuitement et sur une longue portée !

Mais, comme nous l’expliquions plus haut, Facebook possèdera à l’avenir son propre moteur de recherche : l’importance de bien travailler votre stratégie Facebook est par conséquent doublement plus grande !

Petit Graph Search deviendra puissant

Le GS est un outil encore jeune, mais les fonctions et capacités du module de recherche ne cessent d’être élargies ; il possède les compétences d’un jour rivaliser avec le géant Google. Ainsi, Facebook vient d’annoncer que l’algorithme du GS était désormais conçu pour prendre en compte les statuts, les légendes de photos, ainsi que les commentaires (en plus des personnes, photos, lieux et centres d’intérêt).

Cela dit, Google et le GS ne seront pas directement concurrents, car leurs modes de fonctionnement et d’utilisation restent bien différents l’un de l’autre. Alors que Google valorise les contenus qu’il détermine de qualité en se basant sur les liens entrants, Facebook utilise les connections des utilisateurs de son réseau social (les « Like », les check-ins, etc.). Mais le GS sera bien le premier moteur de recherche social capable de fournir une information pertinente à un réseau aussi large que celui de Facebook ! Mark Zuckerberg, tel une mère fière du pâté de sable de son enfant, estime malgré tout que le résultat est plus intéressant que Google, car le « Graph Search est conçu pour donner une réponse, et non simplement des liens vers diverses réponses ». Selon que l’on soit adepte d’un système d’indexation ou de l’autre, tout est relatif.

A noter que Bing, grand collaborateur de Facebook depuis quelques temps, participe au projet d’amélioration du GS en « prêtant » sa technologie servant à indexer les contenus. Ce prêt est plutôt à considérer comme un échange. Dans sa version américaine, Bing intègre déjà bon nombre de réseaux sociaux dans ses résultats de recherche, et il est fort probable qu’il ait monnayé une part un peu plus importante des informations du célèbre et incontournable Facebook afin de les utiliser sur son propre module. A ce niveau, Google peut effectivement être affecté, mais au vu de la part de marché que Google représente par rapport à Bing, on ne s’inquiète pas vraiment pour lui.

Utile pour qui ?

La tendance est de dire que le GS n’est un outil finalement pas si intéressant que ça en matière de recherche de personnes. En effet, puisque le module ne travaille qu’avec les informations publiques des utilisateurs du réseau et que ceux-ci sont de plus en plus avertis sur le danger de trop en dévoiler sur la toile (vraiment dommage…), les limites du GS seront rapidement atteintes. Alors, à qui bénéficiera la fonction ? Cherchez plutôt du côté des entreprises ou professionnels, c’est-à-dire ceux qui trouvent un intérêt certain à être visibles publiquement.

Au final, ce sont surtout les entreprises présentes sur Facebook via une page pro qui pourront profiter du moteur de recherche hyper puissant que sera le GS. Ainsi, au terme d’une recherche spécifique telle que « agence de référencement à Nice, France » entrée dans le GS, n’importe quel utilisateur pourra tomber sur la page de RIA Création si toutefois nous avons entrepris la bonne stratégie afin d’arriver dans les résultats de recherche.

Alors, même si la fonction n’est pas encore d’actualité, profitez du temps qu’il reste avant la tempête pour anticiper son arrivée et adopter l’utilisation du GS spécifique à vos besoins.

One thought on “Recherche « agence web sachant référencer »

  1. Ping : Le référencement naturel, Graph Search, et vous ! | Blog de RiaCréation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam