En France, Google enregistre 50 000 demandes d’oubli

google-485611_640.jpgLes chiffres ont été annoncés le lundi 15 décembre par Nick Leeder, directeur général de Google France, à l’occasion d’une interview accordée à BFM Business. Depuis le moi de mai 2014, la France est le pays européen dans lequel le plus grand nombre de demandes de suppression de résultats ont été envoyées. La rédaction de Ria Création, agence web à Nice spécialisée dans la création de sites et le référencement, vous dit tout sur les enjeux du droit à l’oubli.

Depuis le mois de  mai, le géant du net a mis en place un formulaire auquel tout internaute peut avoir accès. Celui-ci permet d’enregistrer les demandes de suppression de résultats indésirables sur le moteur de recherche le plus utilisé au monde. Cette nouvelle disposition a été établie dans le but de respecter une décision de la Cour Européenne de Justice selon laquelle un particulier est en droit de demander la suppression de résultats inexacts ou périmés. Depuis la création du formulaire sus-mentionné, 170 000 internautes au travers de toute l’Europe ont fait usage de ce nouveau droit.

Le géant américain est seul juge de la pertinence des requêtes. La majorité d’entre elles visent à laver une e-réputation défavorable. Cependant, Google se réserve le droit de ne pas supprimer les résultats qui ne correspondent pas précisément aux qualificatifs « inexacts ou périmés ».

De fait, le meilleur moyen de soigner son e-réputation reste de mettre en place une campagne de référencement efficace. En effet, celle-ci peut permettre de faire redescendre les informations indésirables en deuxième page des résultats de recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam