Nouvelles technologies : Free passe à la 4K

C’est acté depuis le jeudi 5 octobre, Free est le premier opérateur télécom français à proposer une chaîne en 4K. Ce que cela signifie concrètement ? La rédaction de Ria Création, votre agence de création de sites internet, va tenter de vous l’expliquer.

Un petit garçon devant un écran de télévision.

https://pixabay.com/fr/users/mojzagrebinfo-278781/

Déjà, qu’est-ce que la 4K ?

C’est ce que l’on appelle l’« ultra haute définition ». Cela correspond à des images dont la qualité est quatre fois supérieure à la référence actuelle, le « full HD ». Mais l’appellation 4K tient plutôt du concept marketing et renvoie au cinéma numérique. Dans ce cas-là, 4K définit une image supérieure à 4 096 pixels de large pour 2 160 de haut. Le nom séduit puisqu’il semble garantir une qualité ciné, alors qu’en réalité, l’image proposée par Free et la plupart des écrans compatibles est inférieure (3 840 pixels de large par 2 160 de haut).

Toujours est-il que l’expérience est qualitativement supérieure à ce que l’on vit via un écran « full HD » actuel (1 920 x 1 080). L’opérateur peut donc se targuer de se positionner comme le premier sur ce créneau. La chaîne sélectionnée diffuse des concerts et d’autres types de représentations musicales sur le canal 62.

Pour qui ?

Pas pour tous ! Free a bien précisé qu’il faut respecter trois conditions pour s’éclater devant du 4K. Forcément, il faut un téléviseur 4K, mais aussi une Freebox mini (ou Player Freebox mini 4K pour les abonnés à la Freebox révolution). Le tout doit être relié par fibre optique. Au final, seul un petit nombre de téléspectateurs peut se payer le luxe de regarder Kylie Minogue dans ce format télévisuel novateur. La chaîne reste disponible en ADSL ou VDSL dès que l’on dispose d’un bon débit (autour de 15Mb/s).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam