Alzheimer : une nouvelle appli testée à Nice -2

Alzheimer, c’est entre 900 000 et un million de malades en France, entourés de près de trois millions d’aidants. On faisait le point sur cette pathologie dans la première partie de cet article pour bien saisir de quoi il retourne. Et c’est en étudiant le sujet, à l’occasion de la 23e journée mondiale de la lutte contre cette maladie, mercredi 21 septembre, que nos rédacteurs web ont fait une découverte locale. Il se trouve qu’un porte-clés GPS de la marque Swap (pour Solutions to watch-over Alzheimer’s patients) est sur le point d’être testé à Nice, par des individus atteints d’Alzheimer. Une innovation à la française qui ne nous laisse pas indifférents à l’agence web.

Swap, porte-clé GPS pour les malades d'Alzheimer et leurs aidants.

Capture d’écran du site swap-assist.fr.

Soulager les malades d’Alzheimer et leurs proches

Fraîchement diplômé de l’École supérieure des Mines de Saint-Étienne, Guillaume Eberwein a mis sur pieds la start-up Swap en 2014 (plus d’informations sur le parcours de Guillaume Eberwein ici). L’ingénieur en microélectronique, informatique et nouvelles technologies avait à cœur de mettre les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) au service de l’accompagnement des sujets âgés.

Particulièrement sensibilisé à la maladie d’Alzheimer parce qu’entouré d’un proche atteint, il s’est penché sur l’élaboration d’un outil complet permettant aux aidants familiaux de localiser la personne en question.

Swap, en quelques points

Swap est un porte-clés GPS accompagné d’une application pour smartphone, invention aux multiples avantages :

  • le porte-clés est moins contraignant qu’un bracelet et peut être camouflé par le patient. Il s’intègre facilement au quotidien ;
  • il localise la personne en continu ;
  • l’application est gratuite et utilisable par plusieurs personnes ;
  • il prévient la famille puis les urgences en cas de sortie du périmètre de sécurité préréglé ;
  • il se recharge par induction en quatre ou cinq heures et a une autonomie record de 30 jours grâce à la technologie Sigfox (une technologie radio UNB (ultra narrow band) qui lui permet d’utiliser un réseau cellulaire très bas débit et économe en énergie)
  • Le malade peut lui-même enclencher le bouton d’urgence s’il se sent en danger.

Lancement à Nice fin septembre

Swap a notamment conquis Philippe Robert, spécialiste de la maladie d’Alzheimer au CHU de Nice/Institut Claude Pompidou et professeur de psychiatrie à l’université de Nice Sophia Antipolis. Le porte-clés et son appli doivent être testés sur plusieurs personnes. L’opération devait débuter entre le 28 et le 30 septembre, à l’occasion de la 10e conférence mondiale de la société internationale de gérontechnologie (ISG) qui se tient au Centre universitaire méditerranéen de Nice.

Parmi les sources :

http://www.francealzheimer.org/journee-mondiale/
http://www.isg2016.org/
http://www.institut-claude-pompidou.fr/
http://www.swap-assist.fr/
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/09/21/alzheimer-900-000-malades-2-millions-d-aidants-19-milliards-d-euros-de-couts-et-0-traitement_5001325_4355770.html
http://www.20minutes.fr/sante/1928139-20160921-journee-mondiale-maladie-alzheimer-aujourdhui-peut-retarder-apparition-maladie

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *