Alzheimer : une nouvelle appli testée à Nice -1

La 23e journée mondiale de lutte contre la maladie d’Alzheimer se déroulait le mercredi 21 septembre. En France, 900 000 à un million d’individus souffrent de cette pathologie évolutive et incurable. Auprès d’eux, une foule d’aidants. Des médecins et aides médicales, bien sûr, mais des proches également. Cette année, l’association France Alzheimer a pris le parti de les mettre en lumière pour faire connaître ce statut compliqué. De notre côté, à l’agence web RIA Création, nous nous sommes penchés sur un outil innovant créé par un Français. Swap (pour Solutions to watch-over Alzheimer’s patients), un porte-clés GPS mis au point par la jeune entreprise du même nom, devrait être testé à Nice sous peu.

Une femme âgée atteinte d'Alzheimer.

https://pixabay.com/fr/users/geralt-9301/

Le point sur Alzheimer

« La maladie d’Alzheimer est une affection du cerveau dite neurodégénérative, c’est-à-dire qu’elle entraîne une disparition progressive des neurones », peut-on lire sur le site de l’association France Alzheimer. En résulte une démence évolutive, conséquence directe des lésions du système nerveux central. Découverte il y a 110 ans par le neurologue allemand Alois Alzheimer, elle apparaît le plus souvent chez les personnes âgées mais n’est pas pour autant une conséquence normale du vieillissement. Ses causes sont encore débattues et il n’existe aucun vaccin ou traitement permettant de la guérir.

En dehors des rares cas d’Alzheimer précoces (1 % des individus malades ont moins de 65 ans), elle touche les personnes âgées : entre 2 et 4 % des plus de 65 ans et jusqu’à 15 % des plus de 80 ans en sont atteints. On estime que la maladie concerne 60 % de femmes et 40 % d’hommes. Ce décalage s’explique notamment par la différence d’espérance de vie. Alzheimer est un véritable enjeu de santé publique et représente la quatrième cause de mortalité en France. Entre son diagnostic, les soins annexes et les hospitalisations liées aux complications (dépression, chutes, malnutrition, etc.) son coût est évalué à environ 5,3 milliards d’euros annuels en France.

Trois millions d’aidants

D’autre part, la maladie a de lourdes conséquences sur l’entourage de l’individu concerné, d’autant que 63 % des personnes touchées restent à domicile. On estime que trois millions d’aidants – familiaux ou professionnels – sont impactés par Alzheimer. Par aidants familiaux, on parle le plus souvent de l’enfant ou du conjoint du patient.

Vous souhaitez découvrir Swap, l’appli qui vise à soulager les malades et leurs proches ? Ne manquez pas la deuxième partie de cet article en nous suivant sur Facebook !

Parmi les sources :

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/09/21/alzheimer-900-000-malades-2-millions-d-aidants-19-milliards-d-euros-de-couts-et-0-traitement_5001325_4355770.html
http://www.20minutes.fr/sante/1928139-20160921-journee-mondiale-maladie-alzheimer-aujourdhui-peut-retarder-apparition-maladie
http://www.swap-assist.fr/
http://www.swap-assist.fr/images/illustrations/grandes/laprovence.png
http://www.francealzheimer.org/journee-mondiale/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *