L’e-commerce et l’avenir post-présidentielle -1/2

Ils s’en posent un tas, des questions, nos e-commerçants. Chez RIA Création, lorsque nous créons un site e-commerce pour un client, nous établissons une relation avec lui, histoire de cerner ses besoins. Dans le même temps, nous entendons ses craintes et ses espoirs. En ce moment, les discussions tournent souvent autour de l’élection présidentielle et de ce qu’elle pourrait apporter ou enlever à l’e-commerce. C’est bien normal, à dix jours du premier tour.

Capture d'écran du site de la Fevad, lien au bas de l'article.

Capture d’écran du site de la Fevad, lien au bas de l’article.

Un sujet justement étudié par la Fédération de l’e-commerce et de la vente à distance (Fevad). Pour l’occasion, elle s’était alliée à Libre service actualité (LSA), magazine hebdomadaire professionnel consacré à l’actualité et à l’analyse des tendances du commerce, de la grande distribution et de la consommation. Les deux entités se sont demandé ce que sont les attentes des e-commerçants vis-à-vis du prochain président. Éléments de réponse, première partie.

Attente n°1 : l’harmonisation de la TVA en Europe

Après sondage, en tête des récentes initiatives potentiellement positives pour le développement de l’e-commerce, on trouve l’ouverture d’un guichet unique pour la TVA en Europe. 41 % des sondés voient cela d’un bon œil. Voilà qui harmoniserait le business et faciliterait le commerce aux 70 % des sondés présents à l’international, principalement en Europe.

D’autre part, on constate que les restrictions de circulation automobile dans les grandes villes à cause de la pollution sont aussi perçues comme une mesure favorable. Moins de voitures, plus de courses via le web ! Étonnamment, l’ouverture des magasins le dimanche n’inquiète pas les e-commerçants. 53 % des sondés pensent que ça n’aura que peu ou pas d’impact sur leur activité.

En revanche, on note une inquiétude claire : l’arrivée massive de sites asiatiques en Europe. Ils sont 43 % à penser que cela peut avoir un impact négatif sur l’e-commerce européen. En revanche, l’entrée en vigueur des règles harmonisées en matière de protection des données (article à venir sur le blog de RIA Création), si cela inquiète 27 % des sondés, ça en laisse 51 % de marbre.

On poursuit là-dessus mardi. Ça vous dit ? Suivez l’agence web niçoise sur Facebook pour ne rien manquer de son actualité !

Parmi les sources :
Quelles sont les attentes des e-commerçants vis-à-vis du prochain Président ?
Faut-il craindre le nouveau réglement européen sur les cookies?
http://www.lsa-conso.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam