Boom de l’e-commerce C2C en Asie

Des applications mobiles simples d’utilisation et gratuites, qui permettent de vendre et d’acheter à des particuliers. On appelle ça le C2C, pour consumer-to-consumer (de consommateur à consommateur). C’est le principe du Bon Coin, mais étendu à des tas de petites appli pour smartphones. Un créneau en plein boom en Asie, territoire drôlement friand de ce genre de mise en relation. Chez Ria Création, en tant qu’agence web créatrice de sites e-commerces, on s’intéresse aux évolutions technologiques et comportementales. Alors on va tenter de vous expliquer le phénomène.

Faux jeu de Monopoly sur lequel il est écrit "monopol-e-commerce".

https://www.flickr.com/photos/danielbroche/

80 % de consommateurs sur les réseaux sociaux

Le schéma du site e-commerce classique repose sur le B2C (business-to-consumer, de l’entreprise au consommateur). Imaginez que vous surfez sur une boutique en ligne, puis que vous avez une question. Vous passez un coup de fil ou rédigez un e-mail et attendez une réponse. Eh bien en Asie, notamment en Thaïlande, c’est un peu dépassé tout ça. On veut de l’instantané, de l’échange et du communautaire, sous forme visuelle et sur une plateforme unique.

Avec ses 39 millions d’utilisateurs d’internet sur mobile, la Thaïlande est l’un des plus gros marchés de commerce C2C. Selon un institut de recherche local (la Thailand Marketing Research Society), 80 % des consommateurs digitaux passent par les réseaux sociaux pour débusquer un produit. Et 71 % des propriétaires de smartphones achètent en ligne au moins deux fois par mois.

Alors l’idée d’appli gratuites dotées de la fonctionnalité « chat & buy », ça a fait mouche. L’acheteur écrit simplement au vendeur par chat pour lui demander des détails (prix, disponibilité et livraison). Sur certaines plateformes, on peut même faire un partage d’écran avec les copains pour que chacun y aille de son avis sur la chose.

Commerce visuel via réseau social

La plateforme la plus fréquentée s’appelle Carousell et arbore un slogan attractif et simple, à l’image de son fonctionnement : « Snap to sell, chat to buy ». Elle est suivie de près par Shopee (« Shop with a chat »). Toutes deux sont basées à Singapour et s’étendent déjà largement en Asie. La première est spécialisée dans la vente de produits de seconde main, alors que la deuxième est ouverte aux entreprises.

On peut y constituer des groupes par affinités et centres d’intérêts, importer toutes les photos de produits que l’on souhaite depuis les réseaux sociaux (Pinterest, Facebook, BeeTalk, Snapchat, etc.), en discuter avec ses amis et contacter les vendeurs de ce produit par simple message. Quant aux vendeurs, il suffit qu’ils possèdent un commerce en ligne ou un compte Instagram pour importer leurs produits sur la plateforme et les rendre accessibles. Du véritable commerce visuel. Bien entendu, on peut commander et payer via la plateforme. Super efficace !

Ne manquez pas notre prochain article sur le commerce visuel et les appli C2C ! Suivez Ria Création sur Facebook.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam