Emmaüs se lance dans l’e-commerce -2

Emmaüs 2.0 s’apprête à investir la toile. Plus précisément, le versant e-commerce du web ! Le mouvement de lutte contre l’exclusion et la pauvreté fondé par l’abbé Pierre dans les années 50 devient encore plus accessible. À l’agence web, on s’est penché sur le sujet, se demandant comment Emmaüs allait bien pouvoir s’y prendre pour faire sa place sur un marché déjà très fourni en offres.

Capture d'écran du site internet Label Emmaüs.

Capture d’écran du site internet Label Emmaüs.

La vitrine des compagnons

Label-emmaus.co, nom de domaine de la future boutique en ligne d’Emmaüs, s’apprête à grimper dans un train en marche auprès de mastodontes du genre. On pense à Le Bon Coin, Amazon, PriceMinister ou encore Vente privée. Si vous avez loupé le premier épisode, on vous explique ici pourquoi la boutique porte le nom de Label Emmaüs.

Notez que ce magasin virtuel ne devrait pas ressembler à une brocante en ligne. Il a davantage pour vocation d’être une vitrine du travail réalisé par les compagnons. Le produit de leurs efforts sera précautionneusement sélectionné et mis en avant sous forme de collections exclusives. À venir, du mobilier customisé, des créations de mode à partir d’objets de récupération et de l’upcycling (fait de transformer des produits ou matériaux usagés en produits ou objets de qualité et/ou d’utilité supérieure).

5 ans pour 500 000 euros

La question est : les gestionnaires de la boutique sont-ils conscients de la difficulté de s’imposer sur le marché de la vente d’occasion ? Apparemment oui. Ils savent qu’ils ne feront pas le poids face à leboncoin.fr, ses 700 000 nouvelles annonces quotidiennes et son chiffre d’affaire croissant, par exemple. Label Emmaüs part ambitieux et modeste à la fois, et se donne cinq ans pour développer son attractivité, attirer la consommation solidaire et écolo, et récupérer son investissement initial de 500 000 euros.

Au lancement, ils seront 26 vendeurs Emmaüs locaux à alimenter le catalogue du site en question. On y découvrira une sélection d’objets disponibles au retrait sur place ou à l’expédition, couvrant quatre grandes régions : Île-de-France, Rhône-Alpes, Grand Ouest et Alsace/Bourgogne/Franche-Comté. Notez que Label Emmaüs n’est pas une association mais une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC). Cela permet à chaque particulier de s’investir davantage dans la mission en souscrivant au capital de la coopérative et en participant à sa gouvernance. Label Emmaüs compte d’ailleurs attirer les investisseurs en leur proposant des ventes flash privilégiées.

Parmi les sources :
http://label-emmaus.co/
http://emmaus-france.org/
http://www.emmaus06.fr/
http://www.marieclairemaison.com/,emmaus-lance-sa-boutique-en-ligne,570464.asp
http://www.lepoint.fr/economie/le-bon-coin-et-amazon-tremblent-emmaus-arrive-dans-la-vente-en-ligne-06-06-2016-2044723_28.php
http://www.liberation.fr/futurs/2016/06/09/emmaus-met-son-bric-a-brac-a-portee-de-clic_1458188

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam