Clés pour les écrivains en herbe -3

Pour améliorer ses capacités d’écriture, il existe quelques exercices. Mémoire, richesse du vocabulaire, habileté à l’employer et sens des propos constituent une préoccupation chère aux cœurs des amoureux des mots. Un sujet sur lequel nous nous sommes penchés dans l’article intitulé Clés pour les écrivains en herbe et dont nous poursuivons le traitement ici.

Un livre ouvert et des lunettes de vue posées dessus.

https://pixabay.com/fr/users/DariuszSankowski-1441456/

Si ce thème nous intéresse tant, c’est parce qu’après la création d’un site internet, il faut en réaliser le contenu et l’optimiser. On nomme cette technique le référencement naturel. Cela passe par de la technique, certes, mais surtout par la qualité de l’information et de la plume. Justement, un article écrit par la psychologue Susan Reynolds dans Psychology Today* relate une étude publiée dans L’International Journal of Business Administration* à propos de l’impact des lectures sur la rédaction, et propose plusieurs rituels pour élever son niveau d’écriture.

Le poème, pour la créativité

Booster sa créativité passe par la lecture de poèmes que l’on affectionne. C’est scientifiquement prouvé : lire un texte poétique qui stimule les émotions, un peu comme écouter de la musique, active la zone mémoire du cerveau davantage que la zone lecture. Belle manière de se faire plaisir et de retenir, sans vraiment le faire exprès, quelques belles images et figures de style à réutiliser.

Voyage littéraire

Une œuvre littéraire mettant à l’honneur des personnages dotés de sentiments, aux histoires singulières, détaillées et parfois complexes fait bosser nos neurones. Cela aide à comprendre l’état d’esprit de l’autre. Une manière de se projeter, de s’imaginer à sa place et de développer de l’empathie, qualité cruciale pour mener à bien l’expérience du vivre ensemble. Par ailleurs, toucher à l’intimité des personnages amène à nourrir une réflexion sur l’autre et sur soi, et avec un peu de recul, cela ouvre la voie à l’introspection, phase enrichissante du développement personnel et composante d’un bon écrivain.

Oubliez donc un peu la presse people, la télévision et les programmes divertissants. Car s’ils vous détournent de l’essentiel et procurent une détente ponctuelle (c’est le but), ils ne vous aident pas à muscler votre mémoire ou vos talents d’écriture ! Tout est une question de dosage.

* Parmi les sources :
https://www.psychologytoday.com/blog/prime-your-gray-cells/201606/what-you-read-matters-more-you-might-think
http://www.sciedu.ca/journal/index.php/ijba/index
http://etudiant.lefigaro.fr/vie-etudiante/news/detail/article/avoir-des-lectures-exigeantes-influe-sur-la-memoire-et-le-niveau-d-ecriture-21229/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam