Le CES revient, avec son lot d’innovations technologiques -2

La semaine passée, on vous rafraîchissait la mémoire concernant le CES de Las Vegas. Il se tenait du 4 au 8 janvier et mettait à l’honneur les futures tendances du monde électronique. Globalement, ce qu’on peut lire dans les médias, c’est qu’il n’y a rien de bien neuf sous le soleil. L’ensemble des outils déjà dans les circuits continuent d’être perfectionnés. À l’agence web, on a bien envie de mettre en exergue un point principal : la présence significative de la French Tech au plus grand salon mondial de l’électronique grand public.

Les écrans plats LG présentés au CES 2017.

https://www.flickr.com/photos/92587836@N04/

Le CES, grosso modo

Bien entendu, des points à soulever, il y en a une flopée. L’ennui, c’est qu’on ne saurait être exhaustif en un seul papier. Sauf à faire une liste à rallonge. Et ce n’est pas ce qu’on vous souhaite de lire sur le blog de RIA Création. Notre équipe de rédacteurs chargés de fouiller le web vous recommandent certains papiers bien fichus sur les derniers écrans LG (celui de droite, sur la photo), épais de 2,57 millimètres. Du jamais vu. Si vous avez 10 000 euros à débourser, il vous suffit d’attendre avril pour disposer de cette télé style poster. Jetez également un œil à ces récapitulatif trouvés sur lepoint.fr et lemonde.fr. Efficaces.

La French Tech en force

Ce qui a davantage attiré notre attention, c’est la présence massive de jeunes entreprises françaises spécialisées dans l’électronique : la fameuse French Tech. 275 sociétés tricolores (sur 4000 exposants) s’étaient envolées pour le Nevada afin de lever le voile sur leurs innovations technologiques. Ambition : en tirer le maximum de résonance.

C’est simple, les Français formaient la troisième plus grande délégation après les États-Unis et la Chine ; la deuxième en termes de start-up, après les States. Parmi les boîtes issues de l’Hexagone, 233 start-up ont fait le show dans l’espace Eureka Park, dédié aux jeunes entreprises innovantes désireuses de s’ouvrir à l’international. Rendez-vous compte qu’en 2014, elles n’étaient que 50 Françaises à avoir fait le déplacement.

Bonjour monde

L’objectif global est le même pour chacune : lancer son produit le plus loin possible. Concrètement, elles misent à 76 % sur l’établissement de relations avec la presse, à 57 % sur la rencontre avec les distributeurs et à 57 % sur l’ensemble du CES pour sonder le marché.

Quelques bons points marqués pour le pays du fromage avec notamment 47 trophées de l’innovation glanés – nommés CES Innovation Awards – et des dizaines de reportages réalisés par la presse écrite et les télévisions américaines. Parmi les sociétés françaises pleines de promesses, on a d’ailleurs retrouvé Akoustic Arts. Vous vous souvenez ? On vous en avait parlé en mars dernier sur le blog de RIA Création.

Pour plus d’infos concernant les start-up françaises, jetez un œil et , puis ici. Bravo les petits !

Parmi les sources :
http://www.lepoint.fr/ces-gens-la/objets-connectes-la-french-tech-veut-capitaliser-sur-la-vitrine-de-las-vegas-05-01-2017-2094742_264.php
http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/01/05/cinquante-ans-apres-sa-creation-de-quoi-le-ces-est-il-le-nom_5057889_3234.html
http://business.lesechos.fr/directions-numeriques/digital/transformation-digitale/0211659125534-ces-2017-pourquoi-les-grands-groupes-s-installent-304123.php
Bilan du CES 2017 : pas de révolution mais quelques distractions
http://www.leparisien.fr/high-tech/ces-de-las-vegas-des-televiseurs-toujours-plus-fins-toujours-plus-beaux-08-01-2017-6540159.php
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam