Contre les fake-news : Wikipédia lance Wikitribune

La campagne de financement participatif de Wikitribune est lancée ! Elle a débuté lundi 21 avril et, au moment où nous rédigeons cet article (vendredi 28 avril), elle a déjà été soutenue par 7 382 personnes. Wikitribune, c’est l’aboutissement espéré du projet défendu par Jimmy Wales, co-fondateur de Wikipédia, l’encyclopédie communautaire en ligne que nous connaissons tous. Son but ultime : allier journalistes professionnels et citoyens impliqués pour lutter contre les fake-news en ligne.

Capture d'écran de la plateforme de financement participatif de Wikitribune.

Capture d’écran de la plateforme de financement participatif de Wikitribune.

Si vous suivez un peu le blog de l’agence web niçoise RIA Création, vous avez constaté que le combat contre la fausse information dispensée sur le web est un sujet qui nous tient à cœur. À ce propos, nous vous invitons à un bref rattrapage via les articles suivant :

La chasse aux « fake news » est lancée -1
La chasse aux « fake news » est lancée -2
La chasse aux « fake news » est lancée -3
Les acteurs du web contre la désinformation
Contre la « fake news« , Google envoie du concret

Le déclencheur Trump

« C’est un projet auquel je pense depuis longtemps », a affirmé Jimmy Wales au média The Verge. Parmi les déclencheurs qui l’ont conduit à passer à l’action : l’élection de Donald Trump et la nomination d’une équipe gouvernementale au goût prononcé pour les « faits alternatifs » (jetez un œil à cette définition claire, ici). Souvenez-vous des propos tenus par la conseillère du 45e président des États-Unis, Kellyanne Conway, ainsi que par Sean Spicer, porte-parole de la maison blanche.

Rappel de quelques faits par ici :

Petit précis sur Wikitribune

Grâce à sa campagne de financement participatif, l’équipe de Wikitribune espère récolter assez d’argent pour rémunérer dix journalistes professionnels. L’une des nouveautés que propose ce support d’information est la volonté de mettre en commun le travail de ces professionnels et celui de rédacteurs volontaires.

Ce serait de « l’actualité par les citoyens et pour les citoyens », relate le co-fondateur de Wikipédia. Et d’ajouter « c’est la première fois que des journalistes professionnels et des journalistes citoyens vont travailler ensemble et à un même niveau pour écrire des histoires sur ce qui se passe, les éditer et les développer tout en ayant un retour de la communauté qui va vérifier et revérifier tous les faits ».

C’est justement l’un des autres points-clés qui différencient Wikitribune d’un grand nombre de médias : sa volonté de mettre à la disposition des lecteurs les sources utilisées pour affirmer les faits. Elles seront en accès libre, qu’elles soient audio, visuelles ou encore écrites.

Wikitribune libre

Enfin, cette entité ne compte pas faire appel aux annonceurs ou proposer des abonnements à ses lecteurs pour se financer. Elle vivra des dons et incitera la communauté donatrice à communiquer sur les sujets qu’elle a envie de voir traiter. Wikitribune sera une plateforme d’actualité générale où l’on s’informera sur la politique, l’économie ou encore la science.

Dès lors, est-elle viable sur le long terme ? À voir.

Vous souhaitez participer à ce projet ? Voici le lien vers la campagne de crowdfunding. À l’agence de référencement Google, on garde un œil là-dessus, pour vous aider à suive !

Parmi les sources :
Home
http://www.latribune.fr/technos-medias/internet/le-co-fondateur-de-wikipedia-a-l-assaut-des-faits-alternatifs-696472.html http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/01/25/faits-alternatifs-fake-news-post-verite-petit-lexique-de-la-crise-de-l-information_5068848_4355770.html#ancre_faits-alternatifs http://www.msnbc.com/am-joy/watch/kellyanne-conway-spicer-gave-alternative-facts-860234819559

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam